Mes Cardio/GPS et bâtons de trail

Matériel & équipement trail

J’enrichis la rubrique Matériel avec la section Cardio/GPS et Bâtons. Ici encore, je ne prône pas l’équipement à avoir (3 cardio/GPS ne sert à pas grand-chose…) mais je fais simplement l’inventaire de l’équipement que j’accumule depuis 3 ans et, c’est là l’intérêt, ce que j’en pense.

Il me restera encore à compléter la section « Vêtements » même si ça n’est pas franchement ce qui est le plus important, à part les vêtements techniques comme la veste et pantalon de pluie. Bah… Ça nous fera toujours l’occasion de parler chiffons !

Sunnto Ambit

Suunto AmbitConcurrente directe de la Garmin Fénix, cette montre GPS est axée « multisport », notamment les sports de montagne et d’aventure. Elle est équipée d’un altimètre barométrique qui apporte précision et stabilité dans l’affiche du dénivelé à condition de l’étalonner précisément. Pour moi, elle surpasse Garmin en termes de look et de qualité de fabrication. Le Made in Island est visible la montre au poignet. Couplée à Movescount, la plate-forme web qui permet de gérer et de suivre ses entraînements ainsi que de communiquer avec une communauté de sportifs équipé d’appareils Sunnto, cette montre offre une profusion de données à exploiter pour parfaire sa progression. Si des données venaient à manquer parmi les dizaines proposées, c’est simple, vous pouvez créer facilement votre « app » sur Movescount qui permettra ensuite d’affiche sur votre Ambit les données de votre choix. C’est pour moi la meilleure montre GPS à ce jour, un produit évolutif et totalement paramétrable suivant vos besoins et les sports pratiqués.

Forerunner 310XT

Garmin 310 XTVous allez me dire les goûts et les couleurs, mais qu’est-ce qu’elle est laide cette montre ! Au poignet, elle n’est franchement pas du meilleur effet. Mais en course, c’est un excellent compagnon, aussi fidèle et dévoué qu’un labrador. Le large écran permet d’avoir toutes les informations importantes sous les yeux et de façon parfaitement lisibles même pour les presbytes naissants comme moi… Le partenaire virtuelle, une exclusivité Garmin qui permet de se mesure à un coureur digital à l’allure préalablement programmée, est ludique et peut apporter une aide précieuse lors d’une séance difficile. Seule ombre au tableau (à part le look), l’affichage fantaisiste du dénivelé, une donnée pourtant importante en trail. Ce modèle est aujourd’hui remplacé par la montre GPS Forerunner 910XT, au look nettement plus moderne.

Forerunner 405

Garmin 405La faible autonomie de ce modèle (moins de 8 heures) fait que je l’utilise pour les entrainements et compétitions courtes. Je ne l’utilise pas en trail car l’affichage n’est pas précis et complet (pas d’affichage du dénivelé positif par exemple). Elle est idéale pour les entraînements en fractionné sur piste grâce à son mode d’entraînement par intervalles très poussé (par rapport à la Sunnto Ambit), identique à la Garmin 310XT. Ce modèle était accompagné d’une ceinture cardio semi rigide qui s’avère à l’usage nettement plus fiable que celle en textile livrée avec la 310XT. D’ailleurs, c’est l’appareil que j’utilise maintenant avec la Sunnto Ambit. Cette montre GPS n’est aujourd’hui plus commercialisée par Garmin.

Black Diamond Ultra Distance Z-pole

Black Diamond Ultra Distance Z-Pole (Carbone)L’extrême légèreté de ce modèle en fibre de carbone (275 gr. la paire en 130 cm) a été le principal critère d’achat. A l’usage, on ne les sent absolument pas, même après 15 heures de course. Je pensais, à tort, que je système de pliage en 3 brins serait handicapant en pleine action. C’est tout le contraire ! Il se replie très facilement même en courant. Ils ne sont pas encombrants et ne se déplient pas de manière intempestive car les rondelles Stopper bien pensées permettent de clipser les brins repliés. Du coup, l’ensemble ne bouge pas et on peut aisément les tenir à la main. L’encombrement minimum des bâtons repliés permet également de les ranger dans la poche prévue pour la gourde du sac à dos (ça rentre nickel dans la poche bretelle des sacs Salomon de type « Skin »).

Compter 1 à 2 secondes par bâton pour le déplier, moins de 5 secondes pour le plier. Délais impensables avec des bâtons réglables. Le seul inconvénient des bâtons pliables est que la taille est unique (puisque non réglable). Ça pourrait éventuellement pénaliser un fondeur aguerri, mais aucune différence à mon niveau ou les bâtons me servent principalement à soulager les cuisses en montée sur les formats longs (+ de 10 heures de course).

Côté solidité, rien à dire pour l’instant. Ils ne sont évidemment pas fait pour y peser de tout son poids mais dans une utilisation trail ou marche nordique, ils tiennent parfaitement leur rôle, même en descende. Sont inclut avec les bâtons des pointes Z-Pole interchangeables non marquantes en caoutchouc et en carbure ainsi qu’une housse de rangement.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Mes Cardio/GPS et bâtons de trail »

    • Tu l’as dit !
      J’ai du mal à résister aux évolutions technologiques car j’avoue le Garmin Forerunner 310XT ferait l’affaire pour tous les formats de course et d’entraînement.
      La Suunto Ambit est excellente pour tout… Sauf l’entraînement par intervalles. Même si le fractionné basique, style 30/30 ou 1’/1’ est possible, tu ne peux pas en revanche varier ta séance et la programmer de façon aussi pointue que sur Garmin. Ca n’est pas non plus la vocation de cette montre. A priori, pas d’évolution prévue sur l’Ambit à court terme sur ce point qui reste pour moi la seule faiblesse de cette montre.

  1. Rah quand même, Garmin … Une référence certes (je crois même que la marque est entrée dans le langage commun du coureur à pied … on n’allume plus sa montre mais « sa Garmin ») mais qu’est-ce qu’ils sont mauvais en design et en interfaces utilisateurs ! Y’a du boulot !
    La Suunto est belle par contre … (oui, je n’ai pas d’avis très éclairés ni techniques sur le matos 😉 )

    • Faut pas croire mais les garçons sont également sensibles aux critères esthétiques. En tout cas pour moi c’est le cas, même si ça ne fait pas tout évidement.

      Avec la Suunto Ambit, Garmin voit sa place d’archi dominant bousculée et c’est tant mieux. L’interface Suunto (Movescount) est agréable et en constante évolution. Le retard par rapport à Garmin a vite été comblé.

      Par contre, pour l’entrainement par intervalles, Garmin reste la référence tellement la programmation de ses séances est simple et complète.

      Je n’évoque pas le troisième larron, Polar, que je ne connais pas du tout.

  2. La Garmin 610 a enfin une tête presque sympa ! Mais ça reste une montre pour course jusqu’au marathon, pas pour le trail. C’est la plus agréable des Garmin que j’ai pu essayées. Et en effet, difficile de concurrencer Garmin sur les fractionnés. Vu mon plan marathon très précis, c’est le seul choix ou presque (Polar peut-être?). Je peux même modifier des fractionnés très complexes directement sur la montre au dernier moment, c’est super agréable.

    Mais c’est sûr qu’au niveau esthétique, Suunto c’est autre chose. Faut choisir, leurs fractionnés trop limités m’ont bloqué. Dommage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s