Mes dernières chaussures de trail

Matériel & équipement trail

Petite revue rapide des chaussures que j’ai testé en 2015 et que je continue de porter. Salomon est toujours présent mais de façon moins systématique. Je m’ouvre à d’autres marques et notamment Saucony qui m’a fait une très bonne impression avec la Xodus 5.0. J’ai envie également de découvrir la célèbre Brooks Cascadia mais les retours du derniers modèles ont été plutôt négatifs en termes de durabilité… C’est dommage pour une chaussure conçue pour l’ultra. A voir si la marque saura corriger ce défaut en 2016…

Tous les modèles présentés ci-dessous ont été achetés sur iRun (site partenaire) dont le sérieux n’est plus à démontrer. 

SALOMON S-LAB SENSE 4 ULTRA (240 G)

Salomon S-Lab Sense 4 UltraCe modèle 2015 reprend du poids par rapport aux modèles précédents mais il gagne en robustesse et longévité… A vérifier dans le temps même si les finitions ne laissent aucun doute sur ce point. On reste toutefois dans la légèreté et je ne sens pas de différence notable en termes de confort, de maintien et de réactivité. La S-Lab Sense n’en fini pas de se bonifier, le design est encore réussi et c’est toujours avec autant de plaisir qu’on se lance sur les sentiers secs, techniques et pentus de préférence. Elle reste taillée pour la compétition et les grands rendez-vous. Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de courir avec ce type de chaussures à faible drop, je conseille d’y aller progressivement au risque de se blesser. Dans tous les cas vos mollets vous rappelleront rapidement que cette chaussure à volonté minimaliste demande de l’apprentissage et oblige à corriger sa foulée.

ADIDAS ENERGY BOOST 2 ATR (309 G)

Adidas Energy Boost 2 ATRJe peux résumer l’Adidas Energy Boost 2 ATR comme la chaussure de trail idéale pour la route… Ne compter pas vous lancer sur les trails techniques avec cette chaussure, elle n’est absolument pas adaptée. Aucun maintien, les descentes rapides et techniques sont une horreur avec ce modèle. Je ne compte plus le nombre de chevilles tordues.  Aucun renfort, ne comptez pas traverser un pierrier à vive allure. Aucun confort, la paire que j’ai acheté est trop petite. Pourtant ce n’est pas ma première paire d’Adidas. Aucune accroche digne de ce nom, la semelle juste bonne pour les footing dans les parcs. Une paire au top pour les courses nature mais il ne faut pas leur en demander plus. Par contre la semelle Boost est à la hauteur de sa réputation… Elle est simplement extraordinaire ! Le renvoi d’énergie est bluffant. Vous courrez vraiment avec l’impression de voler. En conclusion, l’Adidas Energy Boost 2 ATR reste une excellente paire pour les entraînements rapides et non technique dans les collines près de chez moi.

 SAUCONY XODUS 5.0 (303 G)

Saucony Xodus 5Nouvelle infidélité à ma marque de prédilection et je ne suis pas déçu. Tout d’abord car la Saucony Xodus 5.0 permet d’avoir au pied une chaussure performante sur les courses longues sans avoir à débloquer son PEL (chaussures achetées en promo autour de 100 €). Au départ j’ai été un peu surpris par le manque de sensation qu’elles procurent par rapport à la XT S-Lab 6 par exemple. J’avais l’impression d’avoir des chaussures de montagne au pied, malgré la relative légèreté du modèle. Mais après quelques sorties cette sensation s’est estompée. C’est une chaussure rassurante sur le long, extrêmement confortable : aucune ampoule après les 67 km du Trail des 6 Burons alors qu’habituellement avec Salomon mes pieds morflent un peu. La semelle Vibram est pour moi un poil au-dessus de la Contagrip qui équipe Salomon, meilleure accroche et résistance accrue. Par contre il reste des améliorations à apporter concernant l’accroche sur roche humide (le gros point faible de toutes les chaussures de trail). Dans la liste des points à améliorer, j’ajouterais le renforcement de la toe box, particulièrement légère sur ce modèle. J’ai lu aussi sur les forums que beaucoup de coureurs se plaignaient de la fragilité du mesh, ce qui est d’ailleurs le cas pour toute la série S-Lab de Salomon (hors Feelcross). Concernant les Saucony Xodus 5.0, aucune trace d’usure après plus de 200 km.

ADIDAS KANADIA TR7 (280 G)

Adidas Kanadia TR7Énormément d’évolutions par rapport à l’Adidas Kanadia TR4 que j’ai porté à l’entrainement il y a quelques années. La plus marquante se situe au niveau du maintien. Certes, on est encore très loin du maintien d’une S-Lab de Salomon mais c’est nettement mieux que mes anciennes TR4 qui se sont littéralement affaissées au bout de 300 km. L’accroche est toujours très bonne mais c’était déjà le point fort des anciens modèles. Le poids également a considérablement évolué car on est passé de 340 à 280 grammes. Le prix, lui, n’a pas bougé et il reste très accessible en période de promotion (modèle acheté 59 €). Concernant les points à améliorer je noterais la protection des orteils (la toe box) , le pare pierre de ce modèle étant totalement inefficace. Egalement Le maintien car même s’il est meilleur qu’avant il reste encore largement perfectible. En résumé les Kanadia TR7 restent un bon modèle léger pour l’entrainement. En revanche n’attendez pas de ce modèle une chaussure performante. Néanmoins la Kanadia est une agréable chaussure d’entrée de gamme qui permet d’enchaîner les kilomètres sur un terrain peu technique en évitant de se ruiner.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Mes dernières chaussures de trail »

  1. Merci Fred, pour ce retour d’expérience.
    Me concernant, mes pieds et Salomon ne sont pas du tout compatibles ! J’ai essayé il y a qques années… 2 paires différentes… Mais non, trop « rigides » pour moi (2 orteils perdus sur le trail de Saint Rémi ;-))
    Du coup, je me suis tourné également vers les Saucony (4.0, 5.0 et 6.0 maintenant), sur le conseil initial d’un vendeur… et ce fut une bonne surprise ! un peu lourdes peut-être ?

    Et je confirme concernant la v5, le mesh est hyper fragile (par rapport à la v4) (il a craqué après 200km parcourus) mais cela a été corrigé en v6.
    @+,
    Nicolas

    • J’ai de la chance alors car après 350 km le mesh de mes Saucony Xodus 5.0 n’a pas bougé. Par contre les crampons sont bien usés… Mais rien ne résiste au calcaire de la Sainte Victoire. Comme tu dis elles sont un peu lourde mais d’un confort incroyable. En général sur les longues distances je choppe toujours quelques ampoules ou rougeurs, avec les Saucony, rien !

  2. Ping : Trail Sainte Victoire 2016 : Oh oui, fais-moi mal ! | Highway To Trail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s