Une huitième participation au TSV, ça s’arrose !

Je pensais avoir tout vu, tout connu sur les pentes de Sainte Victoire jusqu’à dimanche dernier… Il aura fallu attendre 8 ans, voire même 15 ans pour ceux qui ont participé à toutes les éditions, pour connaître les conditions climatiques de l’édition 2017. Une pluie ininterrompue de deux jours a rendu les sentiers de la montagne quasi impraticables, à moins d’être équipé de crampons d’alpinisme pour adhérer dans la boue et accessoirement de semelles Continental pour coller à la roche détrempée.

Une heure avant le départ de la course l’organisation annonce que le Trail Sainte Victoire, le grand parcours de 58 km et 2900 m de D+, est annulé. En substitution est proposé aux coureurs le parcours Cézanne, soit 36 km et 1300 m D+. Beaucoup sont déçus, surtout ceux qui ont fait un long voyage pour découvrir ce trail dont la réputation dépasse largement la région. Mais pour bien connaître cette montagne, la douloureuse décision de l’organisation était celle qu’il fallait prendre. Impossible d’imaginer plus de 400 coureurs grimper le Clapier sans s’exposer à des risques de chute grave, de courir sur les crêtes sans y laisser une cheville coincée dans le redoutable lapiaz qui parsème le sommet, sans parler des descentes rendues extrêmement glissantes. Bref, des conditions qui n’empêche certes pas un coureur qui connait parfaitement le massif de s’y aventurer (pas vrai Denis ?) mais qui interdit toute organisation responsable d’y engager des participants. Lire la suite

Nocturama : Trail nocturne de Bouc Bel Air & de Gémenos

Bandeau TNBBA & Gémenos 2016

Trail Nocturne de Bouc Bel Air 2016Trail Nocturne de Gémenos 2016

Samedi 26 novembre, 14h30. Je rejoins le complexe culturel des Terres Blanches. Je retrouve Pierre Gauthier et Antoine Djerrou, amis et organisateurs du Trail Nocturne de Bouc Bel Air, à qui j’ai proposé mon aide. Avec d’autres bénévoles je suis préposé au parking. Ça ne sera pas une tâche facile car plus de 500 coureurs sont attendus et la cour de l’école primaire, reconvertie en parking d’appoint, doit faire au maximum 150 places. Avec l’équipe de bénévole nous nous en sortirons finalement pas trop mal. À 17h15, je troque ma chasuble jaune fluo contre un short et une paire de basket. Je vais courir très léger ce soir, la température est douce, la distance est courte et le parcours devrait être bouclé en un peu plus de 1h.

Une semaine plus tard, je récupère mon vieux Jeff à Auriol et nous filons vers Gémenos pour le traditionnel Trail Nocturne de Noël qui fait fantasmer tant de coureurs locaux. Pourtant ce trail n’a strictement rien d’extraordinaire, c’est un parcours de 16 km très roulant sans difficulté particulière si ce n’est que d’être à fond tout le long. Par contre c’est pour beaucoup de coureurs que je connais le dernier rendez-vous de l’année et l’occasion de régler des comptes en finissant devant les copains. Pour ceux qui suivent mes récits voilà maintenant 3 ans qu’Antoine et Sylvain ont la ferme intention de prendre ma couronne (une petite couronne en bois toute simple). Je sais que cette année ça va être très compliqué de maintenir ma troisième place car ils gagnent du terrain années après années…

Lire la suite

Alpin Trail de Pichauris

Alpin Trail de PichaurisAlpin Trail PichaurisL’Alpin Trail de Pichauris n’était pas prévu au programme… Cette fin d’année est à l’image des 10 mois précédents, à savoir une année sportive pauvre en compétition avec des courses choisies au dernier moment et à l’envie. Concernant l’Alpin Trail, c’est clairement la reconnaissance faite quelques semaines auparavant avec Guillaume qui m’a poussé à m’inscrire. Chose faite le jour de la course. Il ne fait pas très froid tôt le matin sur la grande étendue d’herbe du domaine de Pichauris. Nous aurons par contre un peu de vent. Les organisateurs terminent d’installer les tentes et tout le nécessaire qui permettra d’accueillir plus de 400 coureurs repartis sur 3 courses. J’ai à peine le temps de discuter avec quelques connaissances que l’heure du départ approche.

Lire la suite

Trail Verbier St-Bernard, Traversée (du désert)

Voilà presque un an que Jean-François me parle du Trail Verbier St-Bernard, une course, d’après lui, très exigeante qu’il faut absolument avoir fait. Je me suis laissé convaincre en décembre de l’année dernière et me suis inscrit avec lui. Du coup nous avons bénéficié d’une inscription prioritaire pour l’OCC. Ça sera donc nos challenges de l’été : 61 km et 4100 m D+ dans le Valais et 55 km et 3500 m D+ autour de Chamonix fin août. Avec une demi-saison pauvre en compétition, il est plus sage de se lancer sur des petites distances pour le reste de l’année. Il faudra attendre 2017 pour revenir vers l’ultra.

Lire la suite

Trail Sainte Victoire 2016 : Oh oui, fais-moi mal !

TSV 2016

Affiche TSV 2016

Le réveil me sort péniblement du lit à 4 heures. Habituellement je suis déjà dans l’excitation de la course à venir mais ce matin j’ai l’âme d’un condamné qu’on conduit à l’échafaud. Depuis plus d’un mois j’ai des douleurs récurrentes au dos, cuisses et mollets sans explication logique. Les quelques sorties que j’ai effectué ces dernières semaines ont été pénibles avec la désagréable sensation de me traîner. Bref, je quitte la maison avec la conviction que je ne finirai pas le parcours de ma septième participation au fameux Trail Sainte Victoire.

Arrivé à Rousset, la présence des amis me réchauffe le cœur. Chacun échange sur sa forme du moment et son calendrier de l’année. Je récupère tardivement mon dossard alors que toutes les autres années je venais le récupérer la veille… Au moment du départ je me cale en fin de peloton… Ce sont des signes qui ne trompent pas, inconsciemment je refuse la course.

Lire la suite

Trail nocturne de Bouc Bel Air

Bandeau TNBBA

Trail nocturne de Bouc Bel AirLors d’une sortie running en mars dernier, Antoine Djerrou m’apprenait qu’avec Pierre Gauthier ils avaient l’intention de créer le premier Trail nocturne de Bouc Bel Air. Entre la genèse de cette manifestation et cette soirée du 28 novembre, il s’est probablement passé pas mal de choses pour eux. En plus de leurs entraînements hebdomadaires ils ont dû suer pas mal de litres supplémentaires pour mettre sur pied ce premier Trail nocturne de Bouc Bel Air qui, au final, est une formidable réussite. Bravo à eux deux et merci ! Connaissant la persévérance et la force de travail de ces eux athlètes, je ne suis pas surpris (mais néanmoins admiratif) du résultat : Plus de 350 participants et un plateau de stars régionales que bon nombre d’organisations bien rodées rêveraient d’avoir.

Lire la suite

Trail des 6 Burons

Trail des 6 BuronsLorsque je rédige un compte rendu de course, j’aime écouter de la musique le casque sur les oreilles. Mais pas n’importe quelle musique, non ! Je veux que ma playlist colle parfaitement à la course et les souvenirs que j’en garde. Pour le Trail des 6 Burons ma sélection est à la fois vintage, authentique, sans fioritures, un poil grandiloquente et doit donner envie s’élever et de quitter la chambre où, l’iPad sur les genoux, je commence la rédaction de cet article.

Trail 6 Burons

Drive (R.E.M)

Nous partons en famille sous un beau soleil de septembre. Nous quittons Aix vers 10h, la température doit approcher les 25°C. Nous trouvons rapidement du monde sur l’autoroute. Ce sont essentiellement des retraités de France et de l’étranger qui roulent (lentement) vers l’Espagne pour  profiter de tout le temps dont ils disposent. A l’arrière, les enfants dorment. Avec Laurence nous parlons de tout et de rien. Passé Montpellier, une fois engagé sur l’A75 nous nous émerveillons des splendides paysages que nous traversons. Le magnifique cirque naturel après Pégairolles-de-l’Escalette, l’immensité sauvage du Larzac, la perfection architecturale du pont de Millau, les vertes forêts de l’Aubrac, la vision furtive de l’impressionnant viaduc du Garabit et enfin l’entrée en terres cantaliennes par Saint-Flour, une ville de carte postale où le temps semble arrêté depuis le moyen âge. Une fois passé Murat la route reprend de l’altitude pour traverser de grandes étendues sauvages où seules les vaches Salers semblent occuper les lieux. 35 km de solitude à ne traverser que de petits hameaux déserts. Nous découvrons le cœur du Cantal et sommes déjà sous le charme… Laurence et moi surtout… Les enfants, eux, se demandent inquiets ce que nous venons faire dans ce coin perdu et loin de toute civilisation.

Lire la suite