The ballad of Jeff and Fredo

« Come together right now over me »
Rassemblez-vous tous, maintenant, avec moi

C’est le 17 novembre dernier, en fin d’après-midi, que plus de 200 traileurs de la région se sont rassemblés sur la commune de Bonnieux, l’un des plus beaux villages du Luberon.

Nous arrivons deux bonnes heures avant le départ avec Jeff. Nous avons largement le temps de nous changer, de nous échauffer et de plaisanter.

La saison est quasi terminée, donc aucune pression pour cette course que j’ai déjà parcouru l’année précédente, lors de la première édition.

La seconde édition a l’air manifestement plus relevée en termes de participants. Un bon nombre des traiteurs de la région sont présents. Si le parcours n’a subi aucune modification, la compétition promet, elle, d’être ardue, d’autant que je compte bien égaler, voir améliorer mon temps de l’année dernière.

17h30, les coureurs s’élancent à grande vitesse à travers le village. Jeff est dans ma roue. Nous avons décidé de faire la course ensemble, il faut donc veiller à ne pas se perdre. Pas évident de nuit et avec le monde au départ.

Afin de ne pas se retrouver bloqué par la foule au bas du premier single, j’accélère le rythme. Jeff est toujours derrière, tout va bien.

La première montée significative arrive près du 3ème kilomètre. Le rythme ralentie, nous alternons marche et course. Pas de précipitation, même si ce trail est court, la route est longue.

« The long and winding road that leads to your door,
Will never disappear, I’ve seen that road before. »
La longue et sinueuse route qui mène à ta porte
Ne disparaîtra jamais, j’ai déjà vu cette route

 J’aperçois dans la pénombre la tour Philippe qui signifie que le parcours va basculer en descente sur 1,5 km pour ensuite remonter sur 2 km par un long faux-plat éprouvant.

Cette première descente est un régal, on est comme des gosses ! Je sens Jeff pousser derrière. Manifestement, ça ne va pas encore assez vite pour lui…

Le faux-plat suivant dont je faisais allusion se charge de calmer ses ardeurs. Connaissant le parcours et approchant les 10 km, je sais que cette section est déterminante : C’est là que les premiers symptômes de fatigue se fait généralement sentir chez les coureurs. Effectivement, c’est une bonne vingtaine de coureurs à bout de souffle que nous doublerons lors de cette section.

« Dear Prudence open up your eyes
Dear Prudence see the sunny skies »
Chère Prudence, ouvre grand tes yeux
Chère Prudence, regarde les cieux ensoleillés

A mi-parcours, c’est plutôt de cieux étoilés dont il est question…

La prudence me pousserait à réduire l’allure sur les 5 kilomètres qui suivent. Mais ça n’est pas du goût du Jeff qui passe l’unique ravitaillement de ce 25 km à la vitesse d’un avion de chasse. Même pas le temps d’admirer la magnifique forêt de Cèdres que nous traversons désormais.

Gagné par l’euphorie, Il passe devant et imprime un nouveau rythme à notre course.

« Get back, get back.
Get back to where you once belonged »
Reviens, reviens
Repart d’où tu viens

 C’est en substance ce que je crierai à Jeff lors de la longue descente du DFCI qui rejoint le fond de la combe du Sautadou. On court beaucoup trop vite ! On va se griller pour la derrière section, qui, d’après mes souvenirs, grimpe encore pas mal avant de rebasculer vers Bonnieux. Je préviens Jeff à plusieurs reprises mais il ne semble pas m’entendre… Il faut dire qu’un écart commence à se creuser. Il se trouve maintenant plus de 100 mètres devant. Donc plus je le préviens, moins il m’entend… et plus je peste. On va le payer sur la fin du parcours, c’est certain !

« I don’t want to spoil the party so I’ll go,
I would hate my disappointment to show, »
Je ne veux pas gâcher la soirée alors je vais partir,
Je détesterais que ma déception se voie,

En bas de la descente, Jeff se décide enfin à m’attendre. Il est euphorique… je suis dépité et râleur.

J’ai le sentiment de ne plus maîtriser ma course et de m’être fait entrainer à une allure bien trop rapide pour finir crescendo la portion finale.

Je bougonne dans ma barbe, ne préférant pas répondre à son enthousiasme au risque d’être désagréable. Ca ne m’empêchera pas de l’être un peu. Pardon Jeff !

C’est donc les cuisses explosées et le souffle court que j’attaque la dernière longue portion en montée. Jeff, lui, pète toujours la forme. Dès que le parcours se fait descendant, il me laisse sur place. Heureusement qu’il reste quelques bosses jusqu’à l’arrivée pour rattraper mon retard.

« Mm, I get high with a little help from my friends
Mm, gonna try with a little help from my friends »
Mm, je m’en remets avec un peu d’aide de mes amis
Mm, je vais essayer avec un peu d’aide de mes amis

C’est dans l’adversité qu’on reconnait ses amis. Et Jeff en est un, c’est évident. Il m’aura bien soutenu dans cette période de « moins bien ». Son optimisme et sa joie communicative me feront l’effet d’un gel Effort Extrême. L’arrivée approche et je retrouve petit à petit mes jambes !

C’est alors avec un large sourire et main dans la main que nous passons l’arche.

« It’s been a hard day’s night, and I been working like a dog
It’s been a hard day’s night, I should be sleeping like a log »
Ca a été la nuit d’une dure journée et j’ai travaillé comme un forcené
Ca a été la nuit d’une dure journée et je devrais dormir comme une marmotte

C’est finalement avec le sentiment du travail accompli que nous irons nous restaurer. Nous sommes hyper satisfait de notre temps de course (2h29, soit 6 minutes de mieux par rapport à l’an dernier !) et de notre classement (24ème au scratch et 9ème V1 pour tous les deux).

With a little help from my friend, j’aurai fait un de mes meilleurs résultats de la saison mais aussi et surtout passé un très bon moment, malgré une passagère perte de contrôle. Merci Jeff !

Let it be (x4)
Ainsi soit-il (x4)

Trail de Bonnieux

Publicités

3 réflexions au sujet de « The ballad of Jeff and Fredo »

  1. Ping : Trail Sainte Victoire ou effet Venturi ? | Highway To Trail

  2. Ping : Traileurs in the night | Highway To Trail

  3. Ping : Trail du Cousson – Les routes du temps | Highway To Trail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s